Union Française des Praticiens de Médecine Traditionnelle Japonaise
Shiatsu, Seitai, Acupuncture japonaise, Moxibustion japonaise, Teishin, Shonishin....
En rejoignant l'UFPMTJ, vous vous assurez du soutien d'experts français et japonais dans le domaine de la Médecine Traditionnelle Japonaise. C'est aussi le meilleur moyen pour faire reconnaitre notre profession et participer à la règlementation de notre activité.... C'est assurer une plus grande tranquillité aux praticiens qui pourront par conséquent être plus disponibles pour leur patient, pour perfectionner leur pratique et approfondir leurs connaissances... 
En savoir plus >>>

L’UFPMTJ, qui travaille en collaboration avec l’OSMC depuis plusieurs années, s’associe, à travers ce partenariat, au communiqué commun des CFMTC, OSMC et SFMC…
L’UFPMTJ avait participé aux assises de la DIRMéCh à Lyon et nous étions en contact avec l’équipe de la DIRMéCh afin d’intégrer la Médecine Traditionnelle Japonaise dans le projet DIRMéCh. 
L’UFPMTJ souhaite collaborer avec les partenaires de la MTC afin de “poursuivre le travail collégial de légalisation de notre profession”.
L'équipe de l'UFPMTJ

--------------- Communiqué de la CFMTC (FNMTC, SIATTEC, UFPMTC), l’OSMC et le SFMC - le 19 février 2019

Le récent communiqué de la DIRMéCh, après plusieurs mois d’un silence total et d’annulations sans explication des réunions programmées appelle une réponse des organisations professionnelles de médecine chinoise. 
Nous avons en effet accordé toute notre confiance à Morgane Hanechi durant deux ans et fait en sorte que les assises de Lyon soient une réussite grâce à la large mobilisation de nos adhérents. Nous avons répondu ensemble à toutes les demandes successives de dossiers à fournir et accepté de revoir nos copies de nombreuses fois en fonction des demandes des parlementaires (transmises par Morgane Hanechi).
Contrairement à ce qui a été dit, aucun des coprésidents de la CFMTC ni aucune des organisations professionnelles signataires ne se sont permis de contacter directement un parlementaire.
Ce travail demandé par la DIRMéCh nous a permis de confronter et d’harmoniser nos points de vue, ce que nous avons tous apprécié. Aussi sommes-nous encore rassemblés au sortir de cette expérience pour poursuivre le travail collégial de légalisation de notre profession.
La CFMTC (FNMTC, SIATTEC, UFPMTC), l’OSMC et le SFMC

----- communiqué de la DIRMéCh - le 6 février 2019