Union Française des Praticiens de Médecine Traditionnelle Japonaise
Shiatsu, Seitai, Acupuncture japonaise, Moxibustion japonaise, Teishin, Shonishin....
En rejoignant l'UFPMTJ, vous vous assurez du soutien d'experts français et japonais dans le domaine de la Médecine Traditionnelle Japonaise. C'est aussi le meilleur moyen pour faire reconnaitre notre profession et participer à la règlementation de notre activité.... C'est assurer une plus grande tranquillité aux praticiens qui pourront par conséquent être plus disponibles pour leur patient, pour perfectionner leur pratique et approfondir leurs connaissances... 
En savoir plus >>>


L’UFPMTJ était présente le 15 novembre 2018 au World Acupuncture Day (WAD) qui s’est déroulé à l’UNESCO et les 16 et 17 novembre 2018 au congrès WFAS afin de représenter la MTJ française, les praticiens et les étudiants de MTJ. Cette présence à ces 3 journées s’est déroulée dans le cadre de la collaboration entre l’UFPMTJ et l’OSMC. Voici en quelques points ce que nous avons retenu de ces 3 journées.
- Lors du WAD, les praticiens non-médecins ont été avantageusement représentés par le discours de Yves GIARMON (CFMTC). Chaleureusement applaudi par l’assemblé, son discours fut le seul à exposer la situation des praticiens non-médecins en France et à souligner le rôle important des écoles privées dans la transmission d’une pratique riche et diversifiée de la MTC en France. 
- Il faut noter une présence massive des praticiens non-médecins dans l’assemblée. Les sages-femmes étaient également bien représentées.
- il faut également noter une présence importante de la MTC au détriment des autres disciplines constituant les Médecines Orientales. MTJ, MTK, etc… étaient particulièrement peu représentées. C’est le cas dans la plupart des instances mondiales et en France également...
- Même s’il n'y avait pas d’orateur japonais, les instances représentatives de la MTJ étaient présentes dans l’assemblée et nous avons pu réaffirmer et renforcer nos liens avec les personnes que nous connaissions déjà et établir de nouveaux contacts qui nous permettront d’élargir notre collaboration avec nos collègues japonais.

Voici les conclusions que nous tirons de ces éléments : 
- la nécessité pour les praticiens de MTJ qui tiennent à la spécificité de leur discipline de se regrouper afin de faire nombre et de pouvoir faire valablement entendre la voix de la MTJ au sein des débats, démarches et mouvements qui se déroulent en France. Tous les praticiens, même ceux n’ayant qu’une pratique partielle de la MTJ, doivent devenir membre et adhérer à l’UFPMTJ. Praticiens de shiatsu, de moxibustion, de teishin… doivent se réunir au sein de l’UFPMTJ.
- la nécessité d’être plus actif et d’avoir une présence plus grande sur la scène professionnelle française. Avant même ces 3 jours, nous avons mis en place une réflexion et des actions dans ce sens. Les rencontres que nous avons faites durant ces 3 journées confirment et précisent les orientations que nous avions prises. Afin de préserver la qualité et la spécificité du travail que nous entreprendrons, nous n’évoquerons ces projets qu’une fois leur avancement suffisamment engagé…